Cercles de silence : mercredi 10 décembre à Sartrouville, jeudi 11 décembre à Versailles

SARTROUVILLE

Mercredi 10 décembre - Place de la gare, 18h à 19H.

A l’occasion du 60éme anniversaire de la déclaration des droits de l’homme. RESF (réseau d’éducation sans frontières) organise un cercle de silence.

Ce cercle de silence est composé de citoyen (nes)et de membres engagés individuellement au sein de diverses associations, associations et mouvements.

La déclaration universelle des droits de l’homme est tout aussi importante aujourd’hui qu’elle l’était le jour de son adoption.

Pourtant, les libertés fondamentales qui y sont énoncées ne sont toujours pas une réalité pour tous.

Cette année anniversaire est l’occasion de veiller à ce que ces droits soient traduits dans la réalité, à ce qu’ils soient connus, compris et exercés par tous et en tout lieu.

Article 13 : toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un état. Toute personne a le droit de quitter tout pays y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 5 : nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Prochains cercles de silence :
- Mardi 6janvier 2009 de 18h à 19h
- Mardi 3 février 2009 de 18h à 19h

VERSAILLES

Le cercle de silence Versailles se tient chaque deuxième jeudi de chaque mois entre 18h et 19h ; Avenue de Saint-Cloud – angle avenue de l’Europe à Versailles (Marché aux Fleurs).

Les prochaines dates :

- Jeudi 11 décembre 2008
- Jeudi 8 janvier 2009
- Jeudi 12 février et jeudi 12 mars 2009

Charte du Cercle de silence Versailles

Parce que nous avons décidé d’exprimer publiquement le traitement inhumain et dégradant fait aux familles et aux travailleurs migrants en situation irrégulière en France, un Cercle de Silence s’est créé rassemblant régulièrement, à Versailles, dans un espace public, des femmes et des hommes d’horizons et convictions divers.

Par notre participation au Cercle de Silence :

IL S’AGIT de porter l’attention sur les personnes étrangères et sans papiers venues en France pour vivre mieux ou pour sauver leur vie.

IL S’AGIT de rappeler que chacune a droit au respect et que les atteintes à la dignité de quelques unes blessent tous les hommes dans leur humanité.

IL S’AGIT de manifester une inquiétude face aux conditions de détention auxquelles sont soumises ces personnes dans les centres de rétention administrative et de contribuer au travail mené par diverses associations qui sont au contact de ceux qui subissent la loi, qui la font ou la font appliquer.

Il S’AGIT de refuser que des hommes, des femmes, des enfants endurent des traitements dégradants du seul fait qu’ils n’ont pas de papiers en règle.

IL S’AGIT d’affirmer qu’on ne peut approuver des dispositions (lois, décrets, circulaires, directives ...) qui brisent des vies humaines, détruisent des couples et des familles.

IL S’AGIT d’exprimer une espérance fondamentale en notre capacité à faire vivre des valeurs universelles.

Dans un environnement d’agitation et de bruit, le Cercle de Silence, action non violente, envoie un message humain et invite à la réflexion sur des questions concrètes.

Nous invitons donc, à Versailles, toutes les personnes de bonne volonté, croyantes ou incroyantes, à participer à ce Cercle de Silence, sur le modèle des Franciscains de Toulouse.

Le cercle de silence « Versailles » est composé de citoyen(ne)s dont certain(e)s sont membres : du Réseau franciscain Gubbio, de la Communauté des Diaconesses de Reuilly, du Réseau éducation sans frontières (RESF), du Service oecuménique d’entraide (CIMADE) , du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP), de l’Eglise Réformée de France ( ERF) et du Centre Huit, du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD Terre Solidaire), de la Pastorale des migrants, du Tiers-ordre de Reuilly et de CCR (Chacun-e raconte)