Chasse au faciès au pays des droits de l’homme...

Vendredi 04 mai 2007. Gare Saint-Lazare, dans les couloirs pour aller prendre le métro, vers 08h30.

Des casquettes bleues - pas celles de quelque "racaille" de banlieue, mais de la police, plutôt tendance maintien de l’ordre (rangers et treillis).

Que faisaient nos braves pandores ? Ils contrôlaient les personnes passant dans ces couloirs très fréquentés à cette heure là.

Mais qui contrôlaient-ils ? Sur trois contrôles d’identité à trois endroits différents dans ces couloirs, que des Français un peu différents...

Essayez de deviner lesquels ? Un jeune d’origine asiatique, un Noir et un Maghrébin. Quel trio de suspects !

Pas encore élu que la police veut faire plaisir à son maître en continuant la chasse aux sans-papiers.
Tous les autres "bons Français", c’est à dire "blancs", pouvaient aller travailler tranquillement tandis que la police faisait son "travail" !

C’est sûr que comme ça, on se sent protégé et à l’abri des dangers !

Quelle honte de voir cela dans un pays soit-disant démocratique et qui a "inventé" les droits de l’Homme !
On se croirait revenu à la belle époque du régime de Vichy qui traquait les Juifs.

Aujourd’hui, on traque au faciès dans le métro les sans-papiers, les étrangers. Bon courage dans le nouveau monde du rejet de l’autre et de haine qui nous attend.

En rêvant d’un monde meilleur...

Branko