Pétition contre l’expulsion de Marius, 19 ans

1 | (actualisé le ) par Webmestre de RESF78

Rassemblement autour de Marius :

VENDREDI 9 MAI à 17h30 devant le Lycée Rostand (66 rue Fernand Bodet, 78200 MLJ) pour une "photo de famille"pour le Courrier de Mantes : Marius, son frère Landry et sa soeur Laetitia, ses parents comptent sur nous.

Word - 179 ko
Pétition papier
Word - 64 ko
Lettre de soutien de ses camarades de classe

Marius a 19 ans, il est de nationalité camerounaise, vit en France depuis décembre 2005 en France, avec sa famille, sa mère, son beau père (son père est décédé), son frère et sa sœur. Marius n’a plus aucune famille au Cameroun (ses tantes et oncles vivent en France ou en Italie ou aux USA).

Marius a été d’abord scolarisé au LP Vaucanson des Mureaux dans un « pôle d’accompagnement à la re-mobilisation et à l’insertion ». Il est actuellement en 1ère année en BEP mécanique auto au Lycée J Rostand de Mantes.

Ses enseignants, conseillers principaux d’éducation le décrivent de façon unanime en des termes élogieux : « extrême correction, sérieux peu commun, assidu, ponctuel, attentif et désireux d’apprendre … élément stabilisant de la classe » disaient de lui ses professeurs de Vaucanson. Cette année, au Lycée Rostand : « comportement exemplaire » « sérieux et travailleur » « élément porteur de la classe » dit l’un de ses professeurs, « sérieux et motivé », « possède un excellent état d’esprit » dit un autre, « sérieux et appliqué, à l’écoute des conseils », « toujours présent et à l’heure » affirme un troisième, « sa discrétion et sa correction font de lui un élève avec qui il est très agréable de travailler », « parfaitement intégré » , « comportement moteur par son sérieux, son dynamisme et l’exemple qu’il donne », « consciencieux et appliqué » renchérissent les autres. Pas étonnant que les encouragements lui aient été attribués aux conseil de classe du 1er trimestre puis du second trimestre !

Marius n’a pas osé faire une demande de régularisation « jeune majeur » puisque sa mère a déposé une demande au nom de sa famille entière pour l’instant toujours refusée (Sa mère est pourtant entrée en France avant le 13 juin 2004, elle avait à l’époque une enfant scolarisée depuis février 2005 n’ayant pas de lien avec le Cameroun, elle subvient à l’entretien de ses enfants et a renoncé à l’offre d’aide au retour : conditions pour demander une régularisation dans le cadre de la circulaire SARKOZY de juin 2004).

Marius souhaite faire cette demande désormais mais on lui a retiré son passeport.

Marius souhaite terminer ses études mais il est l’objet d’un Arrêté Préfectoral de Reconduite à la Frontière et est assigné à résidence (il doit se rendre chaque jour au commissariat pour attester qu’il respecte cette assignation) : comment se concentrer sur ses études dans ces conditions ?

Concernant TAYO NDJOKEM MARIUS GAEL, né le 25 avril 1989, scolarisé en 1ère année de BEP au Lycée Rostand de Mantes la jolie, élève sans papiers mais pleinement motivé par ses études,
Compte tenu de son sérieux, tant dans son attitude que dans son travail, compte tenu de ses résultats
Compte tenu du soutien dont il fait l’objet de la part de la communauté éducative unanime

Nous soussignés demandons que :

l’arrêté d’expulsion délivré à son encontre soit annulé
un titre de séjour lui soit délivré afin qu’il puisse terminer ses études en France, auprès de sa famille

Dans l’attente d’une décision qui lui soit favorable, nous décidons de le placer sous notre protection.

Laissez le grandir ICI