Communiqué de presse

Une Maman de deux jeunes enfants scolarisés résiste à l’expulsion

1 | par Webmestre de RESF78

Madame Pereira, originaire de Guinée Bissau, mère de deux enfants de quatre et sept ans scolarisés à Gargenville dans les Yvelines, a fait, dans le cadre de la circulaire Sarkozy de l’été dernier, une demande de régularisation qui a abouti, comme tant d’autres, à un refus suivi d’un APRF (arrêté de reconduite à la frontière).

Ce matin, elle a été amenée à Orly pour être expulsée vers la Guinée Bissau, via Dakar, dans un avion d’Air Sénégal. Des membres du RESF ont informé les passagers du vol par des tracts distribués à l’embarquement.

Alors qu’elle était dans l’avion en partance, Madame Pereira a clairement exprimé son refus de quitter la France, pays où vivent ses enfants. Elle a été soutenue par de nombreux passagers qui ont manifesté leur opposition à ce départ sous la contrainte.

La police a alors fait descendre de l’avion Madame Pereira. Elle comparaîtra demain mercredi 25 avril à partir de 13 H. devant le tribunal de Créteil pour « entrave à embarquement ». Un passager au moins a fait l’objet d’un contrôle d’identité par la police présente dans l’avion.

Le RESF et la Ligue des Droits de l’Homme de Guinée Bissau, dont un représentant était sur place, réaffirment leur opposition à ces expulsions.

Ils demandent la libération de Madame Pereira et appellent à être nombreux demain mercredi 25 avril à partir de 13 H au Tribunal de Grande Instance de Créteil (rue Pasteur Vallery Radot) pour soutenir Madame Pereira.

Ils demandent le réexamen de sa situation par la Préfecture de Seine Saint Denis en vue d’abroger son APRF et de la régulariser.

Pour tout contact :

Bénédicte Bauret : 06 07 80 78 19

Nicole Bock : 01 30 92 29 98 ou 06 88 18 01 52