Nous, aussi, sommes Charlie Hebdo

(actualisé le ) par Webmestre de RESF78

A l’heure où nous écrivons, douze personnes dont deux policiers ont été tuées et quatre très grièvement blessées par trois terroristes dans les locaux de Charlie-Hebdo. Parmi les premiers noms de victimes annoncés, Wolinski, Cabu, Charb, Tignous, Bernard Maris.

Il s’agit à l’évidence d’un crime contre la liberté d’expression. Ce sont des journalistes et des dessinateurs qu’on assassine, coupables d’avoir dit ou dessiné librement ce qu’ils pensaient. Quels que soient les mobiles des assassins, leur geste dit le régime de terreur qui est leur idéal. Ils ne peuvent pas avoir le dernier mot. Le Réseau Education sans frontières s’associera à toutes les protestations et à toutes les manifestations en faveur de la liberté d’expression, à commencer par les nombreux rassemblements partout en France dès de ce soir.

Ces meurtres nous atteignent d’autant plus que le journal Charlie Hebdo est des plus fidèles soutiens de la cause des élèves et des familles sans papiers. Pendant quatre ans, Charlie a publié une chronique hebdomadaire rédigée par des militants du RESF. Un livre « Sarkozy m’a expulsé » avait été édité et vendu au bénéfice du réseau. Charb, Tignous et Honoré étaient en 2013 les parrains de plusieurs lycéens sans papiers. Enfin, plusieurs des journalistes et des dessinateurs de l’hebdomadaire étaient des amis personnels de militants RESF.

Nos pensées solidaires vont d’abord aux familles, aux proches et aux amis des victimes ainsi qu’à toute l’équipe de Charlie.

Par solidarité avec eux, en mémoire de nos amis et camarades disparus, pour nos valeurs communes de liberté, de liberté d’expression aussi, de solidarité et de fraternité, nous continuons le combat.