La Nouvelle Année à la Préfecture de Versailles !

par Webmestre de RESF78

Lundi 20 janvier 2014, il est temps de voir ce qui se passe à la préfecture de Versailles en ce début d’année. Je suis arrivée à 8h20, la file va jusqu’au coin de la rue : plus de 100 personnes ! il fait 6°, les premières personnes sont arrivées avant 5h du matin, en voiture ou en transport en commun : un homme jeune et 2 femmes (une maman et sa fille, africaines), tous pour un renouvellement de récépissé ; ce n’est plus la peine de venir si tôt, la file entre bien plus vite et mieux maintenant ; les vigiles confirment !

La porte ouvre à 8h30 et la file entre rapidement, dirigée par les vigiles avec la mise en files différentes dans la préfecture selon la demande de chacun ; les 2 bureaux d’accueil ouvrent à 8h45 ; des RV, des renouvellements de récépissés, 3 demandes d’Asile ce matin, dont le jeune en « gilet rouge » s’occupera, comme d’habitude.

Avec 3 autres accompagnants (2 CIMADE + 1 RESF), nous saluons Mme M., la « directrice de la Citoyenneté, de l’Immigration et de l’Intégration » à la préfecture de Versailles, surprise de nous voir mais souriante ; après avoir échangé nos vœux, nous abordons le grand sujet de 2014 à la préfecture : les travaux, qui n’ont toujours pas commencé ; les plans sont, parait-il, magnifiques mais leur mise en œuvre ne peut se faire rapidement : de l’amiante a été trouvée dans une partie du sous-sol, c’est un motif sérieux de retard ; en plus, si une des sous-préfectures a bien trouvé quelques guichets à proposer à la préfecture de Versailles, ce n’est pas le cas des autres ; en fait, actuellement les autres solutions prévues ne sont pas encore totalement acceptées et mises en place ; mais Madame Maxwell se veut rassurante : dès avril, de nouveaux lieux seront trouvés et de nouvelles procédures mises en place ; le 1er coup de pioche est prévu pour le 15 mai !

D’ici là, Mme Maxwell souhaite nous recevoir début mars pour justement nous mettre au courant de l’ensemble des dispositions prises pendant les travaux de l’intérieur de la préfecture.

Pour en revenir au lundi 20 janvier, au service des étrangers, tous les guichets sont ouverts ; il y a beaucoup de monde, aux situations parfois poignantes :
une famille iranienne (maman de 60 ans et ses 3 grands enfants dont une jeune fille trisomique) sans nouvelle du père et d’une grande sœur disparus dans les prisons de Téhéran ; un jeune arrivé en France entre 16 et 18 ans, une situation délicate que ne résout pas la Circulaire Valls de novembre 2012 ; je retrouve une des jeunes mamans menacées d’expulsion au Chesnay, elle est venue renouveler sa carte d’un an gagnée après une forte mobilisation au Chesnay : elle travaille maintenant, et après 10 ans d’absence, elle a pu aller voir sa famille en Algérie aux grandes vacances dernières.

C’est sur cette note joyeuse et optimiste que je quitte la préfecture pour vous faire part des dernières nouvelles de ce début d’année !

Catherine Domergue, RESF et Cercle de Silence de Versailles