Vendredi 1er février 2013 : Régularisation du dernier couple algérien menacé d’expulsion au Chesnay !

par Webmestre de RESF78

Vendredi 1er février, j’ai accompagné à la préfecture le dernier couple sans papiers qui faisait partie des 4 familles menacées d’expulsion au Chesnay.
La Circulaire AES « Admission Exceptionnelle au Séjour », dite Circulaire Valls, est sortie le mercredi 28 novembre 2012, et applicable à partir du lundi 3 décembre à la Préfecture de Versailles ; ce couple a été le premier, après de longues heures passées en tête de la file d’attente de la préfecture, à recevoir les 2 dossiers « AES » nécessaires à leur régularisation.
Au plus vite, après avoir rempli les questionnaires, rassemblé et classé soigneusement les pièces demandées, ils ont envoyé leurs dossiers par la poste en recommandé avec accusé de réception le 17 décembre.

Datées du 21/01/2013, ils reçoivent chez eux une convocation (voir en pj) leur demandant de se présenter le vendredi 1er février à 14h au guichet d’accueil
Il faut IMPÉRATIVEMENT qu’ils apportent :
- la convocation
- le passeport
- l’original de chacune des pièces du dossier (c’est souligné)
- des timbres fiscaux de 340euros (écrit à la main)

Le 1er février à 14h, nous nous sommes retrouvés, le jeune couple, la maman (française) et moi au guichet d’accueil qui ne savait pas trop à quel guichet nous envoyer ; on nous dit d’aller nous asseoir : on nous appellera au micro.

Très peu de temps après, on nous appelle à un guichet « étrangers », avec un guichetier agréable qui s’occupe de monsieur ; puis, contrordre, il faut changer de guichet, toujours aux guichets « étrangers » mais madame M., la juriste du service, arrive : elle nous attendait de l’autre coté, au guichet 35 !
Finalement, monsieur termine de remettre son dossier : tout va bien, tout est impeccablement rangé, il a tous les originaux des pièces demandées et il s’exprime et écrit sans problème en français.

On passe au dossier de madame : tout est bien, sauf les photos à refaire, les boucles d’oreille sont proscrites sur les photos d’identité ! pas de souci pour le reste : la lettre de motivation est bien écrite par elle, elle s’exprime en très bon français, il ne reste plus qu’à signer « dans le cadre sans dépasser ».

On leur donne à chacun un récépissé jusqu’à fin avril, 3 mois avec « autorisation de travailler ». Il ne restera plus qu’à aller à l’OFII (convocation dans 6 semaines à 2 mois) pour la visite médicale : leur carte de séjour leur sera remise à chacun à la sortie.

Quelle joie après plus de 10 ans de présence en France, plusieurs demandes de titres de séjour, tous refusés et accompagnés d’OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français), 2 passages au TA mais une belle solidarité du RESF, du CEFY et des très nombreux amis et soutiens pour cette sympathique famille et leurs 2 enfants nés et scolarisés au Chesnay !

D’après la juriste du service, les L. ne sont pas les premiers régularisés de la Circulaire Valls, il y en aurait déjà eu quelques autres ; la manière de faire ne semble pas encore aller de soi…Depuis décembre, 500 dossiers auraient été envoyés par la poste mais de très nombreux seraient incomplets.

Hélas, au moment même de la joie pour ces 2 régularisations, un père de famille du 78, qui lui-aussi serait régularisable par la Circulaire Valls, a été enfermé au CRA du Mesnil-Amelot : il vient d’être libéré mais nous demandons sa régularisation immédiate ainsi que celle de sa femme, pour que leurs 2 enfants puissent maintenant vivre une scolarité sereine et réussie, comme les 2 petits écoliers du Chesnay.

C.D. - RESF Versailles