Assez d’atteintes aux droits et à la dignité des personnes dans les préfectures : agissons ensemble !

(actualisé le ) par Webmestre de RESF78

Mobilisation devant la Préfecture de Versailles :

le mercredi 7 décembre au matin, de 7h à 9h

Les organisations suivantes, confrontées quotidiennement aux conditions d’accueil et de traitement des dossiers réservées aux étrangers par les différentes préfectures d’Ile de France, se sont réunies le 3 novembre 2011.

Elles ont fait le constat que, malgré quelques différences de pratiques constatées d’un département à l’autre, les étrangers sont traités partout de la même façon : conditions d’accueil déplorables, refus d’accès et de délivrance de dossier, délais interminables de traitement, absence d’interlocuteurs pour les associations, examens et réponses faits au mépris des droits fondamentaux, qu’il s’agisse du droit à la vie privée et familiale, du droit au travail, du droit aux soins, du droit à l’éducation ou de l’accès à la procédure d’asile.

Elles sont convaincues que ce manque de considération pour les personnes reçues autant que pour les personnels chargés de l’accueil, relève d’une politique délibérée que l’insuffisance des moyens matériels et humains ne peut suffire à expliquer. Dans le cadre d’une législation de plus en plus restrictive et répressive, elle vise à limiter les possibilités d’accès au séjour, voire à déstabiliser la population étrangère, qu’elle soit en situation régulière ou privée du droit au séjour.

Les étrangers sont aujourd’hui les premières victimes, mais comme souvent, la manière dont on les traite est révélatrice des méthodes qui sont déjà appliquées à d’autres ou le seront demain, qu’il s’agisse d’étrangers ressortissants de l’Union Européenne comme les roms de Roumanie et Bulgarie, de l’ensemble des populations précaires ou des simples citoyens.

Ce scandale doit cesser. Les services de l’Etat doivent être les garants de l’égalité entre les usagers, du respect et de l’universalité des droits fondamentaux. La loi et les pratiques doivent changer !

Les associations et collectifs signataires appellent tous ceux que révoltent ces conditions indignes d’accueil et de traitement à réagir, selon des formes à déterminer dans chaque département :

Pour que les pratiques et la loi changent,

agissons ensemble dans toutes les préfectures d’Ile de France,

dans la semaine du 5 au 10 décembre 2011

pour les Yvelines :

le mercredi 7 décembre au matin, de 7h à 9h

devant la file d’attente de la préfecture de Versailles, Avenue de l’Europe

à l’appel des associations et organisations présentes dans le 78 :

ASTI du Mantois et de Sartrouville, CEFY, Cercles de silence de Mantes, de Sartrouville et de Versailles, CFDT 78, CGT 78, La CIMADE, Collectif des Sans Papiers des Yvelines Sud (« Centre 8 »), Collectif des Sans-Papiers des Mureaux, Comité de Soutien aux 4 familles menacées d’expulsion au Chesnay, DAL, Dom’Asile, FCPE 78, Fraternité Mission Populaire de Trappes, FSU 78, La fédération et les 9 sections des Yvelines de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), Le mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP 78), RESF 78, Romyvelines, Solidaires 78.

avec le soutien de :

ATTAC 78 Nord et Sud, Comité du Mouvement de la Paix de Trappes et environs, Démocratie et Solidarité à Villepreux, EELV 78, Ensemble à gauche au Chesnay, la FASE, Décil (Démocratie et Citoyenneté locale à Mantes), la Gauche Unitaire des Yvelines, Les Clayes pour une Ville Solidaire, MJCF 78, NPA 78, PCF 78, PG 78, PS 78, UEC 78, UFAL du 78.

Cet appel a été signé en idf, entre autre, par :

AIDES, Amoureux au Ban Public, ARDHIS, COMEDE, Femmes Egalité, France Terre D’Asile, GISTI, Observatoire du Droit à la santé des Etrangers, ROMEUROPE,.....

L’appel peut maintenant être signé en ligne sur le site de RESF : http://www.educationsansfrontieres.org/article39906.html#sp39906

L’appel a notamment été signé par les élus suivants :

Élus des YVELINES qui ont signé l’APPEL et qui pour la majorité seront présents devant la préfecture le 7 décembre au matin entre 7h et 9h

Catherine TASCA : Sénatrice, ancienne ministre
Philippe ESNOL : Sénateur, Maire de Conflans-Sainte-Honorine

Anny POURSINOFF : Députée

Didier FISHER : Conseiller Régional
Nabila KERAMANE : Conseillère Régionale
Clément ORTEGA PELLETIER : Conseiller Régional
Michèle VITRAC : Conseillère Régionale

François DELIGNÉ, Conseiller Général, Maire de Guyancourt
Jean Michel GOURDON : Conseiller Général
André SYLVESTRE, Conseiller Général, Maire de Magnanville
Ismaila WANE : Conseil Général

Jacqueline PENEZ : Conseillère Municipale de Chatou, ancienne Conseillère Régionale
Marie-Hélène LOPEZ-JOLIVET, Maire de Vernouillet
Bénédicte BAURET : Maire-adjointe de Mantes-la-Ville,
Nicole BOCK : Maire-adjointe à Limay
Mireille BOURBON PEREZ : Maire adjoint Carrières sous Poissy
Tristan BRAMS : Maire adjoint de Limay
Benoit FERRE : Maire adjoint de Guyancourt
Patrick LEFOULON : Maire adjoint de Mantes la Ville
Brigitte LOUBRY :adjoint au Maire de Vernouillet en charge des solidarités
Hervé MICLOT : Maire adjoint de Maurepas

Rémi BOURGEOLET Conseiller Municipal de Beynes
Jean-Pierre CRET : Conseiller Municipal de Montesson
Serge DEFRANCE : Conseiller Municipal de Versailles
Ndaye Satala DIOP : Conseillère Municipale de Mantes-la-Jolie
Danielle LEGUÉ : Conseillère Municipale de Versailles
Jean-Yves MAXIMILIEN : Conseiller Municipal de Saint Cyr l’École
Jean-Claude MERLE : Conseiller Municipal de Marly le Roi
Catherine NICOLAS : Conseillère Municipale de Versailles
Sophie PILLARD : Conseillère Municipale de Versailles
Sylvie PRÉJUS : Conseillère Municipale de Sartrouville
Guillaume QUEVAREC : Conseiller Municipal de Mantes la Jolie